Communication par l'écrit et par l'image

Ant with a microchip
Originally uploaded by sliver108

Un nano-robot Suisse de 300 microns – la largeur de trois cheveux – est maintenant capable de jouer au football contre des adversaires de sa taille.

Mis au point par le département de nanotechnologie de l’Institut Fédéral de Technologie de Zurich, le minuscule sportif a été conçu pour inciter les enfants à s’intéresser à la science de la miniaturisation.

Pour le diriger, il est nécessaire de l’observer à l’aide d’une caméra elle-même montée sur un microscope. Il peut se diriger soit grâce au clavier, soit de lui-même puisqu’il est programmé pour éviter les obstacles et trouver son nano-ballon.

C’est un projet parallèle à celui de la RoboCup, dont l’objectif est de créer une équipe de robots capable de battre une équipe humaine, à l’horizon 2050.

Mais l’objectif principal de la nanotechnologie n’est bien entendu pas une victoire en Coupe du Monde. Les applications qui font le plus rêver les scientifiques sont dans le domaine de la médecine – pour soigner avec précision des zones du corps qui sont actuellement difficiles à atteindre, en particulier dans le cas des cancers.

Une équipe de recherche de l’Université de Californie, basée à San Diego, essaie actuellement de créer des « nanovers« , pouvant se faufiler n’importe où dans le corps, destinés à effectuer une tâche précise puis à disparaître. La difficulté est de parvenir à ce qu’ils échappent au défenses immunitaires du corps, mais seulement le temps nécessaire. Les résultats sont prometteurs, mais il faudra cependant attendre vraisemblablement quelques années avant d’aboutir à des traitements efficaces.

BBC
ABCnews


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>